You are currently viewing Une presse pour combattre Ebola
Emission table ronde sur Ebola dans le studio du Coracon. Photo: Coracon.

Une presse pour combattre Ebola

Une vingtaine des journalistes ont été outillés sur les techniques de production en situation de crise humanitaire. C’était au cours d’une session de formation de cinq jours que l’organisation Internews a réalisée à Goma, chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo.

L’opportunité a permis aux professionnels de l’information venus de la ville de Goma et du territoire de Rutshuru de pouvoir attirer leur attention sur des sujets qui intéressent la vie des personnes affectées par un quelconque fléau.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « l’information sauve des vies » explique Jérémie SOUPOU, conseiller en journalisme chez  Internews. Pour lui, « l’information fait partie intégrante de la réponse humanitaire efficace pour enrayer l’épidémie d’Ebola ; c’est une bonne chose que les radios communautaires se soient bien impliquées pour répondre à ce besoin de la communauté ».

Le partenariat entre Coracon et Internews

L’Est de la RD Congo est frappé par la maladie à virus Ebola déclarée depuis le mois d’Août de l’année 2018. A l’issue de la formation, les journalistes bénéficiaires devraient donc être capables de mieux aborder les questions humanitaires et particulièrement celles liées à Ebola.

Au-delà de la formation, d’autres activités sont également en cours d’exécution dans le cadre du même projet. Ainsi par exemple, Internews coopère avec le Collectif des Radio et Télévisions Communautaires du Nord Kivu (CORACON) pour appuyer des radios associatives dans le renforcement de leurs capacités techniques. Question de les accompagner à pouvoir bien informer la population sur les bonnes attitudes à prendre dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. Dans ce partenariat, explique Jacques Vagheni, coordonnateur du Coracon, «  un bulletin quotidien nommé Koma Ebola et des messages de sensibilisation sont produits en Français, en Kiswahili et en Kinande, puis diffusés sur 30 chaînes de radios émettant dans le Nord-Kivu et l’Ituri ».

Ces émissions, explique Jérémie Soupou, abordent aussi les préoccupations de la communauté dans le processus de la riposte contre Ebola et se construisent de façon à diminuer l’impact des rumeurs et de la désinformation au sujet de l’épidémie.

Vous pouvez écouter l’une de ces émissions en cliquant ici

Gracias MWANZA