Je fais le premier pas, et toi ?

Facebooktwittermail
Discuter et se faire connaître.

CORACON s’engage dans le renforcement des relations transfrontalières entre les jeunes du Rwanda et du Congo. Apprenez plus sur notre dernière activité à la plage du peuple à Goma.

La cohabitation pacifique entre ces deux pays est quelque fois compliquée. Jadis il y avait différentes formes de violences qui opposaient les deux peuples. Ce sont les jeunes de part d’autre qui en subissent les conséquences.

L’année passé, CORACON en collaboration avec Vison Jeunesse Nouvelle du Rwanda, avait réuni certains jeunes afin qu’ils discutent sur les réseaux sociaux. L’idée était qu’on peut construire des relations transfrontalières pour la consolidation de la paix dans la région des Grands Lacs.

Ces jeunes ont même créé un groupe WhatsApp pour leur permettre de toujours rester en contact.

Approfondir les relations

Ils se sont réunis encore une fois à Goma, cette fois-ci à la plage communément appelée : « plage du peuple. »

Pour les jeunes, c’était un moment de se faire connaissance et approfondir leurs relations dans le divertissement.

Les jeunes du Rwanda comme ceux de la République Démocratique du Congo saluent cette initiative. Ils nous partagent ici leurs témoignages :

Nicole TSONGO :

« Depuis la création de notre groupe WhatsApp, je me suis déjà trouvé plusieurs amis. Ils m’invitent souvent au Rwanda. Pour moi, c’est un plaisir. »

Solange NSHIMIYE :

« Lors de notre première rencontre j’avais nouée des relations avec beaucoup d’amis mais après un moment, mon téléphone était perdu et j’avais perdu toutes les coordonnées de mes amis. Je n’avais revu personne même en route.  Aujourd’hui, je viens de les rencontrer à la plage ! Suis contente. »

Invitation extraordinaire

Bénédiction MAKASI :

« Depuis ce jour-là, je suis resté en contact avec 3 amis du Rwanda. L’une de ces 3 m’a déjà invité 2 fois chez elle. Mais moi, je ne l’ai jamais fait. Elle m’a dit qu’elle étudie à Kigali et c’est ça qui me freine. J’espère que quand elle sera disponible, je l’inviterai aussi au Congo. »

Fermi NTWALI :

« Je suis content de voir qu’on a créé un groupe WhatsApp pour permettre aux jeunes d’échanger entre eux. Je suggère que ces genres de rencontres continues pour que les gens communiquent suffisamment. Qu’on organise des rencontres des temps à temps. »

Jean Claude TWAHIRWA, coordonnateur programme peace building, Vision Jeunesse Nouvelle :

« J’ai déjà trouvé une amie et je l’invite quelques fois à Gisenyi. »

Les jeunes de tous les deux pays se disent être ravi parce que CORACON les accompagne dans la construction de la paix. CORACON continuera organiser d’autres rencontres pour les jeunes.

Gracias Mwanza

Facebooktwittermail