Une opportunité et pas une menace

Facebooktwittermail
Il n’y a pas de modernité sans médias en ligne. Photo: umjmedia

Le nouveau règlement des médias en ligne provoque une discussion en République démocratique du Congo. CORACON s’exprime. 

Lambert MENDE, Ministre de la Communication et Médias en République démocratique du Congo (RDC) veut réglementer les médias en ligne pour éviter les « fake news » et ses conséquences négatives sur la population. Il a publié mi-juin le nouvel arrêté N°011/CABMIN-CM/LMO/2018. Cette décision provoque une discussion parmi les professionnels des médias en RDC.

Liberté de la presse en danger

Beaucoup de responsables des médias en ligne trouvent le nouvel arrêté susceptible de porter atteinte à l’exercice de la liberté de la presse. Ce texte prévoit entre autres l’ouverture d’un registre de déclaration préalable des médias en ligne. Puis, les autorités doivent valider les publicités avant qu’elles soient publiées sur l’Internet.

La loi traîne toujours

Jacques Kakule Vagheni, coordonnateur du CORACON, ajoute à cette discussion : « A cette époque de la mondialisation, la technologie doit être vue comme une opportunité pour le développement et non une menace. La loi régissant les médias en République démocratique du Congo est inappropriée, il faut l’adapter au contexte : intégrer les médias communautaires et les médias en ligne et renforcer dans le même texte le rôle démocratique des médias. Que le ministre Lambert Mende appuie la démarche du projet de loi qui traîne à l’Assemblée Nationale par exemple. Et pour faire plus, le pouvoir public devrait encadrer les médias par l’approche de responsabilisation et non par la répression. »

Facebooktwittermail