La promesse du ministre

Facebooktwittermail
Les journalistes en dialogue avec le ministre Lambert Mende. Photo: organisateurs

Lambert Mende Omalanga, ministre de la communication et des médias, promet l’appui du gouvernement congolais aux radios communautaires.

Le porte-parole du gouvernement fait cette promesse à Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uélé. Journalistes et responsables des radios associatives et communautaires des provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Haut-Uélé, Bas-Uélé, Tshopo et Ituri étaient présents. Lambert Mende a dit, : « Nous appuyons déjà d’autres médias, considérez ce séminaire comme un début, pour mon ministère, de documenter la démarche d’appui aux radios communautaires ».

Nouvelle loi

Les professionnels des médias ont salué cette volonté exprimée. C’est le cas du représentant de la Fédération des Radios de Proximité du Congo dans ces assises, Adelin Mboma, « Je suis heureux de voir arriver ce rapprochement du ministère de la communication avec les radios communautaires et je sollicite l’implication du ministre dans le processus de l’amélioration du cadre légal du secteur ». L’idée ici c’est de voir adopter la proposition de loi qui traîne au parlement, elle qui prend en compte les radios communautaires et les médias en ligne.

Rôle important

Il convient de noter que l’objectif de la rencontre était de qualifier l’apport des radios communautaires dans l’appropriation effective du processus électoral 2018 par le peuple congolais. Occasion pour le ministre de lancer cet appel, : « Les radios communautaires ont un rôle non négligeable d’accompagnateur du processus de démocratisation de notre société. Ce rôle va du reste au-delà du seul processus électoral qui en est un des éléments. Il faut promouvoir dans nos cités et nos villages une culture civique et civile au-delà de l’appartenance respective des citoyens à des catégories sociologiques et des allégeances philosophiques et politiques qui en découlent ».

Par ailleurs, Lambert Mende a demandé aux acteurs au sein des radios communautaires d’être fiers du service public qu’ils rendent à la société, de toujours privilégier l’intérêt général et de se conformer à la loi que seul le pouvoir public est habilité à édicter.

Garder la neutralité

Au CORACON, l’appel du ministre Mende est positivement accueilli. Les radios communautaires devront cependant servir leurs auditeurs en gardant toute neutralité face aux diverses tendances politiques qui consacre une information impartiale.

Jacques Vagheni

Facebooktwittermail